Actualités

Mer Juil 23 @08:00 - 05:00PM
Test

Antonio Marazzi

Antonio Marazzi

Professeur honoraire d'anthropologie culturelle
à l’Université de Padoue, cinéaste

Recherches en Europe et Inde sur la culture tibétaine ; au Japon sur traditions shintoistes et archaiques japonaises ainsi que sur la vie moderne avec réalisation de vidéos; en Europe sur l’immigration ; en Italie sur traditions dans le Sud et l’histoire du film ethnologique italien, avec réalisation de films et vidéos.

Blog d'Antonio Marazzi

Professeur honoraire d'anthropologie culturelle à l’Université de Padoue (Italie).

  • Ancien Chairman (1993-2003) de la Commission d’Anthropologie Visuelle de l’Union Internationale des Sciences Anthropologiques et Ethnologiques.
  • Chercheur externe à l’Université Waseda de Tokyo (Japon).
  • Membre du Comité Scientifique des revues Diogène et Visual Anthropology. Membre de l’Advisory Committee du Margaret Mead Film and Video Festival (New York).
  • Regulièrement, membre du Jury du SIEFF (Sardinia International Ethnographic Film Festival), Nuoro (Sardègne, Italie).

Thèmes de recherche

  • Recherches sur le terrain en Europe et Inde sur la culture tibétaine, et au Japon.
  • Documentaires ethnographiques en Italie et Angleterre (Production Université de Padoue) et Japon (Production Musée National d’Ethnologie, Senri, Osaka).

Publications principales

  • 1980 Il potere latente

    Franco Angeli, Milano
  • 1990 Mi Rai. In Giappone il futuro ha un cuore antico

    Sansoni, Firenze
  • 1990 La volpe di Inari e lo spirito giapponese

    Sansoni, Firenze.
  • 1998 Lo sguardo antropologico

    Carocci, Roma.
  • 2002 (II éd. 2008) Antropologia della visione

    Carocci, Roma.
  • 2010 Antropologia dei sensi

    Carocci, Roma.

Filmographie

  • Il Santo

    (1986,1 h. prod. RAI Radiotelevisione italiana et Un. Padoue).
  • Saito Goma

    (1987, prod.Minpaku, Osaka)
  • Yamabushi

    (1988,1 h.)
  • Anime abbandonate

    (1989, 20 min.)
  • London, Asia

    (1990, 30 min.)
  • Aiamola

    (1992, 90 min.)
Haut de la page d'Antonio Marazzi