Phanie est une association de chercheurs en sciences humaines engagés dans une pratique et une réflexion sur l’anthropologie et l’anthropologie audiovisuelle appliquées au monde contemporain.

Notre association est née en 2001 du besoin ressenti par différents chercheurs en sciences humaines de développer les applications de l’anthropologie afin de :

  • valoriser les spécificités de notre discipline,
  • questionner ses méthodes (en particulier avec les nouvelles technologies numériques),
  • être partenaires des politiques locales,
  • professionnaliser de jeunes chercheurs en situation précaire afin de faciliter leur employabilité.

Notre expérience nous a montré que cette démarche nécessitait prioritairement

  • une explicitation de nos méthodes attachées à percevoir les dynamiques sociales de nos interlocuteurs par :
  • un travail de réflexion expérimental sur nos modes de restitution afin d’améliorer l’explicitation et la lisibilité de notre travail en fonction d’objectifs clairement définis.

C’est ainsi que nous avons développé notre association en recrutant des membres aux profils complémentaires :

Nous avons également mené un travail expérimental sur la restitution de nos travaux en associant au texte des documents multimédia permettant de restituer l’importance de la globalité de certaines situations tout en proposant une lecture liée aux objectifs des études.

Nous avons composé un conseil scientifique

Ses membres ont été choisis pour leur expertise reconnue à la fois dans le milieu scientifique (direction de recherches, coordination de revues scientifiques, organisation de manifestations à caractère scientifique, participation à des commissions scientifiques, administration de sociétés savantes, interventions dans des manifestations internationales), dans le domaine de l’anthropologie appliquée (programmes de développement, études qualitatives) et de l’anthropologie visuelle appliquée (nombreux films réalisés ayant été diffusés sur des chaînes de télévision comme Arte, France 3, TF1, et ayant reçu des prix dans des festivals nationaux et internationaux de films de valorisation de la recherche).

Outre leur formation initiale, la majorité de ces professionnels de l'entreprise ou du service public ont suivi des formations de sciences humaines et sociales. Ils ont recours à l'anthropologie et l'anthropologie visuelle appliquées afin d'être plus à l'écoute des relations sociales dans leur pratique professionnelle et/ou de considérer leur expérience comme un terrain d'étude.
Au sein de Phanie, en fonction des thèmes de recherches, ils ont un rôle d'expertise sur les contraintes des commanditaires privés.

Professionnels de l'entreprise

  • Raphaël Dembele

    (économiste, logisticien, consultant)
  • Jean Ferreux

    (sociologue, éditeur spécialisé dans les sciences humaines et sociales et dans le cinéma)
  • Laurence Frydman

    (juriste)
  • Grégoire Léna

    (ingénieur centralien, ethnologue, expert en énergies renouvelables)
  • Valéry Lestringand

    (chef d'entreprise)
  • Abou Bacry Ly

    (docteur en ethnologie, informaticien, chef d'entreprise, expert en ethnologie prospective et développement)
  • Joseph Pacini

    (ethnologue, spécialiste des institutions du monde rural)
  • Jean-Louis Ricou

    (ethnologue et historien, ancien directeur de la Fédération Régionale des Coopératives Agricoles de la Région PACA)

Professionnels des collectivités territoriales et du service public

Ces ethnologues indépendants travaillent sur différentes recherches appliquées nécessitant les compétences spécifiques de l'ethnologie. En fonction des situations, ils travaillent dans le domaine des études qualitatives, de la réalisation de documentaires institutionnels ou non, dans l'organisation de manifestations d'anthropologie visuelle.
Leurs recherches portent sur différentes aires culturelles (mondes occidentaux, Afrique, Asie, Amériques, Océanie) et traitent de différentes thématiques comme les questions d'immigration, les marginalités, le développement.
Ils ont souvent de compétences multiples liées à leurs différentes expériences professionnelles dans le monde de l'entreprise et à celles qu'ils ont menées au sein de l'institution, la plupart d'entre eux ayant enseigné au niveau universitaire et ayant été chercheurs dans des laboratoires de recherches.

Ethnologues

Ethnologies praticiens de l'anthropologie visuelle

  • Baptiste Buob

    (docteur en ethnologie, ethnologue-cinéaste)
  • Christine Dole - Louveau de la Guigneraye

    (docteur en ethnologie, directrice d'études qualitatives vidéo-ethnographiques, monteuse, webmaster, formatrice)
  • Virginie Laffon

    (ethnologue, chargée d'études qualitatives, formatrice, opératrice)
  • Ralf Marsault

    (docteur en ethnologie, photographe)
  • Annie Mercier

    (docteur en ethnologie, réalisatrice, opératrice, formatrice, chargée d'études qualitatives vidéo-ethnographique, réalisatrice multimédia)
  • Laurent Pellé

    (ethnologue, opérateur, organisateur de manifestations d'anthropologie visuelle)
  • Andriamanivohasina Rakotomalala

    (ethnologue, réalisateur, monteur)
  • Maud Verdier

    (ethnologue spécialisée en anthropologie linguistique, chargée d'études qualitatives vidéo-ethnographiques, formatrice, opératrice, monteuse)

Chercheurs d'autres disciplines

Les professionnels de l'audiovisuel membres de Phanie ont majoritairement suivi des formations en sciences humaines. Ils ont recours aux spécificités de l'anthropologie visuelle dans leurs pratiques professionnelles.
Etant impliqués dans les pratiques actuelles de l'audiovisuel et ses mutations techniques, ils conseillent les autres membres sur les usages et les contraintes actuels du métier.

Bien que spécialistes d'autres disciplines, ces chercheurs sont intéressés par les apports de la démarche anthropologique et, en particulier, de l'anthropologie visuelle pour l'ensemble de leurs travaux.
Ils sensibilisent les autres membres à leurs spécialités et permettent de développer une réelle pluridisciplinarité.